Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.

par ara59000

DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.
DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.

DE PARIS A GSTAAD…. A pied, en bus, à cheval …. Et en petit train.

5 heures  du mat….. J’ai des frissons ……

Courageux et téméraires, les 49 participants au voyage de l’ARA à PARIS en ce samedi 16 octobre.

Mais heureux de se retrouver après cette disette de sorties imposée par ce chinois, qui nous a privés de convivialité et de réjouissances  pendant plus de 18 mois.

Oubliés ces contraintes, mais pour plus de sécurité (sanitaire, ça va de soi) nous avancerons masqués.

Etape traditionnelle du petit déjeuner sur une aire d’autoroute, où le café et le chocolat chaud, agrémentés de croissants et de pains au chocolat (ou chocolatine pour d’autres) furent les bienvenus, compte tenu de la fraicheur matinale.

Enfin PARIS…. Et une plongée dans l’univers de la garde républicaine… à cheval.

Surprenant, étonnant et inédit, que de visiter cette caserne en plein Paris, quai des Célestins, où 160 chevaux cohabitent avec des cavaliers émérites qui s’attachent à faire perdurer la grande tradition de la cavalerie Française.

Visite du musée, des différentes stalles, rencontre avec des cavaliers fièrement juchés sur leurs montures, découverte des métiers supports (bourrelier, sellier, maréchal ferrant, couturier, etc.) Car tout est géré sur place dans cette enceinte hors du commun.

Tout cela au son des sabots, à petit trot, et tout aussi impressionnés par les croupes généreuses des montures que par le savoir faire et savoir être de ceux qui les montent, les soignent, les parent, et entretiennent l’image solennelle de la république Française.

Un univers que nous avons quitté à regret, car nous aurions pu rester encore quelques temps à nous imprégner de ces odeurs de foin, et emplir nos pupilles de cette majesté des montures et de leurs équipages ;

Mais le petit train nous attendait, Place Blanche,au pied du Moulin Rouge, pour une montée vers la butte Montmartre, coiffée de sa splendide  basilique du Sacré Cœur. Montée commentée pour mieux apprécier ce quartier singulier de Paris.

Arrivée Place du Tertre, et direction le restaurant au cadet de Gascogne avec vue sur les peintres et les caricaturistes « maitres des lieux ». Repas dans une ambiance amicale et propre aux échanges et rires, et qui permit de se refaire une santé pour aborder l’après- midi.

Juste le temps de flaner sur la place du tertre, animée et colorée par tous ces artistes, que le petit train nous attend pour une descente (accrochez-vous) de retour vers la place Blanche et…le bus.

Direction le théâtre des nouveautés pour une ambiance « Suisse » et « déjantée » avec cette pièce écrite et jouée par Josiane Balasko, « un chalet à Gstaad »

Ambiance surchauffée, dans le théâtre (bondé) et..sur scène, où les acteurs mirent une grande énergie à animer, dans la grande tradition du Vaudeville et avec l’héritage du « café de la gare », cette comédie à rebondissements.

Fin des applaudissements et …retour… vers le bus.

Le trajet vers Lille fut ponctué par le traditionnel pot de l’amitié et l’envie de se retrouver au plus vite pour de nouveaux moments de grande convivialité.

 

Jean Pierre DUCROT

Chargé de communication à l'ARA

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article